Le prieuré des Chevaliers de Malte – San Alesio et le Jardin des Orangers – Santa Sabina – Santa Prisca – Le cirque Maxime – La stèle géante d'Axoum - La FAO

 

Rome Ripa Aventino

 

La Colline de l'Aventin est un quartier résidentiel et certainement un des plus calmes de Rome intramuros. C’est un des très rares quartiers dans lequel la circulation automobile est atone, qui ne soit pas envahi par les automobiles en stationnement, bref où l’on peut marcher sur les trottoirs, voire même sur la chaussée sans crainte de se faire écraser et sans avoir à jouer au toréador.

« L’Aventin est quand même un peu triste, je ne sais pas si je pourrais y vivre. En effet, ces ruelles escarpées où jamais personne ne flâne, les quatre églises aussi austères que des forteresses, ou encore le Jardin des Orangers toujours battu par le vent et dans lequel les amoureux ne se rencontrent, qui sait, que pour mieux se quitter, ces placettes tellement silencieuses que même les chiens se taisent, en somme, un monde raréfié qui évoque plutôt une noble mélancolie de l’esprit et des sens, une volonté supérieure de « recueillement et de séparation »[1].

Le quartier est composé de petits immeubles et de grosses villas, les uns et les autres entourés de jardins et plantés de pins parasol. Il abrite également deux ou trois hôtels de bonne catégorie, sans être des palaces prétentieux, utilisés largement par les experts ou les congressistes qui se rendent à la FAO voisine, ou par les visiteurs de Rome qui souhaitent habiter un quartier calme à proximité du centre. Mais c’est aussi un quartier sans aucun commerce, ni même un bar… sauf un ou deux en face la FAO, à la station de métro « Circo Massimo ».


[1] Marco Lodoli. « Iles – Guide vagabond de Rome ». 2005.

Liste des promenades dans Rome. et liste des articles sur Ripa / Aventino

Télécharger le document intégral.