La Place d’Espagne – La Barcacia et la colonne de l’Immaculée Conception – Le Palais pour la Propagation de la Foi – Le musée missionnaire - Le théâtre Alibert et l’invention du théâtre à l’italienne – Le complexe de Mérode - La Via Margutta – La Via del Babuino – La Via Condotti – Le cafè Greco

 

Rome Espagne

 

La place d’Espagne a longtemps été le lieu d'arrivée et d'arrêt des diligences venant du Nord et qui entraient dans Rome par la Porta del Popolo. En conséquence, c’est souvent dans ce quartier que logeaient les étrangers. C’est notamment le cas de De Brosses et de ses amis qui y louèrent un appartement, les auberges étant, semble-t-il, alors rares et fort peu accueillantes. A droite de l’escalier de la Trinité-des-Monts, la « Casina Rossa » appartenait à une dénommée Anna Angeletti qui louait des chambres aux touristes en visite à Rome. C’est également ici que logea le poète anglais Keats accompagné de son ami le peintre Joseph Severn.

« Le quartier de Rome habité par les étrangers, les forestiers comme on dit, est celui de la place d’Espagne avec ses rues environnantes, via Sistina, via Gregoriana. En effet, il n’y a guère que là qu’on trouve un peu de confort dans le logement et son ameublement ; ailleurs les appartement sont généralement meublés et distribués à la romaine c’est à dire de façon un peu trop primitive pour qui veut faire un long séjour à Rome »[1].

La place d’Espagne est rendue célèbre par l’extraordinaire composition urbanistique qu’elle propose avec l’exceptionnel escalier baroque qui grimpe sur la colline du Pincio, escalier dominé par la façade de l’église de la Trinité-des-Monts. Mais elle fut également un des lieux d’affrontements des puissances européennes, pas toujours pacifiques d’ailleurs, pour essayer de contrôler la papauté ou, du moins, d’essayer d’avoir quelques influences dans la politique de l’église.


[1] Hector Mallot. « Comte du pape ». 1877.

Liste des promenades dans Rome et liste des promenades Place d'Espagne

Télécharger le document intégral.