Une propagande pacifiste - Des rapports amicaux

 

Allemagne RDA Buchenwald

« Le 8 mai 1945, les représentants du haut commandement de la Wehrmacht signaient à Berlin-Karlshorst la capitulation sans condition de l’Allemagne.

Un nouveau chapitre s’ouvrait dans l’histoire du monde. En libérant le peuple allemand, le peuple soviétique donnait la chance de s’engager sur une voie démocratique et anti-impérialiste et d’adopter une nouvelle orientation politique, sociale, spirituelle et culturelle »[1].

Les autorités de la R.D.A, ses habitants, comme ceux des autres pays socialistes en visite en R.D.A, semblent très soucieux de préserver la paix du monde instituée en 1945.

Tout en R.D.A rappelle la condamnation du régime nazi et l'horreur de la dernière guerre mondiale. Banderoles, calicots, affiches, livres, brochures, photographies... évoquent les dégâts de la guerre et les bienfaits de la paix.

Au camp de concentration de Buchenwald, des délégations d’entreprises, de camps de vacances, mais aussi des visiteurs des autres pays socialistes ainsi que des soldats soviétiques, se succèdent continuellement. Des bouquets et des couronnes de fleurs sont déposées près de la cellule occupée par Ernst Thälmann, « le grand leader de la classe ouvrière assassiné par les nazis en 1944 », avant qu’il soit abattu et sa dépouille laissée aux chiens du camp.

Les touristes soviétiques, bulgares, roumains ou des autres pays socialistes, montrent également la plus grande joie à rencontrer des touristes des pays dits « capitalistes ». Quand on les croise dans un couloir d'hôtel, un ascenseur, une salle de restaurant, ils ne manquent pas de vous saluer, de vous faire comprendre qu'ils souhaitent savoir d'où vous venez, puis ils tentent d'expliquer d'où ils viennent eux-mêmes. Ils vous congratulent chaleureusement, vous serrent la main avec satisfaction, vous frappent le dos de bourrades affectueuses et vous offrent avec un plaisir manifeste une des petites broches dont ils ont les poches pleines : un Lénine, un drapeau ou une étoile rouge, un symbole du P.C.U.S avec faucille et marteau...

Manifestement, il n’y a pas de pénurie sur les pin’s et les objectifs du plan dans ce domaine doivent être atteints, voire pulvérisés.


[1] Panorama DDR. « La RDA se présente ». 1984.

Liste des articles sur la RDA.

Télécharger le document intégral