Une place sur un stade - Et même une place transformée en lac !

 

Rome Parione Piazza Navona

Une année, nous avions eu l’audace, avec un ami des Affaires étrangères, de prendre des rendez-vous avec des services de la FAO sans en avoir référé à l’ambassadeur de France auprès de ce prestigieux organisme ! Il prit fort mal la chose et mon ami dût aller s’expliquer devant les services de l'ambassade de France à Rome. Ils sont fort bien situés, certes moins luxueusement qu’au palais Farnèse, mais quand même en plein cœur de Rome, Corso del Rinascimento, derrière la piazza Navona. Quant à Monsieur l’ambassadeur de France auprès de la FAO, il n’était pas à plaindre malgré son alliance passée avec le Front National au Conseil Régional de Rhône-Alpes et son utilisation du personnel régional à des fins toutes personnelles…

Après nous avoir gâché une partie de notre séjour de travail par ses remontrances déplacées, qu’au moins ce trublion nous permette un détour par la piazza Navona, une des places les plus délicieuses de Rome qui n’en manque pourtant pas.

La piazza Navona occupe très exactement la piste du stade de Domitien, avec un côté courbe au Nord. Le stade avait été créé en 86 pour y développer les jeux du stade à la façon grecque : course à pied, lancer de javelot et de disque, pugilat, mais aussi les courses de chars, l’éloquence ou la poésie ! Le stade de Dioclétien portait le nom de cirque Agonalis ou Campus Agonis (le champ de lutte). Alors que Santa Agnese, l’église de Borromini, a conservé le nom original du lieu, Santa Agnese in Agone (Sainte Agnès à Agone), le nom de la place a évolué, devenant « nagone » puis « navone » et enfin « navona » ce qui signifie aussi « grosse nef » en italien.

La Piazza Navona a donc conservé la forme de la piste et, deux millénaires plus tard, les façades des maisons épousent encore les limites de celle-ci malgré les destructions, l’utilisation du stade antique à la fois comme carrière mais aussi comme lieu d’habitation, et le rehaussement du sol de quatre mètres ! De fait, les maisons qui sont construites sur le pourtour l’ont été sur les gradins du stade que l’on retrouve dans leurs soubassements et leurs caves.

Innocent X Pamphili (1644 / 1655) décida de remodeler la place en l’honneur de sa famille en y érigeant son palais (1650), une nouvelle église (1643) et une fontaine importante (1648) mais en conservant le dessin unique de la place.

« En son centre est érigée une fontaine qui symbolise les quatre parties du monde ; au cœur de cette fontaine se dresse un obélisque, hérité de l’Antiquité, qui symbolise l’Urbs. Rome est ainsi exposée comme le lieu syncrétique de l’unité où se croisent, de manière allégorique, quatre fleuves qui sont l’expression symbolique de la diversité du monde. La forme de la fontana dei Fiumi et sa mise en scène sur la place Navone révèlent la recherche de l’ordonnancement rigoureux d’un monde repérable et maîtrisé. Il s’agit assurément d’une vision géographique de la Terre dont Rome, «grand théâtre du monde» et «ville éternelle», serait métaphoriquement l’ombilic. »[1]

La famille Pamphili en son palais occupait ainsi une place de choix : au centre de la nouvelle Rome, laquelle était aussi le centre du monde !

La place Navona fut inaugurée le 23 juin 1652. Pour cette occasion, les évacuations d’eau des trois fontaines furent fermées laissant l’eau déborder sur la place. Le profil de la place était alors concave ce qui permettait de retenir l’eau créant le « lac de la place Navona » ! Des gravures de Guiseppe Vasi montrent les carrosses des nobles traversant « le lac ». Cet amusement devint même une coutume, les samedis et dimanches du mois d'août la place était inondée pour le plus grand plaisir des Romains. En 1866, le divertissement fut suspendu par Pie IX. Puis, quand Rome devint la capitale de l’Italie, la place fut repavée avec création d’un trottoir central interdisant désormais la formation du lac.


[1] Laurent Grison. « Mise en abîme et orbitalisation : la place Navone de Rome ». Mappemonde 59. 2000.

Liste des promenades dans Rome et liste des articles sur Parione

Télécharger le document intégral.