Paroxisme du drame - Dénouement - Spontanéité de la relation

 

Grèce Crete Twingo 2

Acte 2. Le drame atteint son paroxysme.

Scène 1. Décor : le croisement de rues. Attroupement d’hommes autour de la voiture. L’homme jovial va chercher quelques outils pour essayer de replacer la courroie. Malgré les nombreuses tentatives effectuées par l’ouvrier, la courroie, trop usée, finit toujours par ressauter. Autour, le public observe, apprécie, décrit et discute de la situation. Rien à faire, il faut changer la courroie qui a finalement cassé et l’homme jovial indique au touriste où il y a un garage dans le village… Peut-être le metteur en scène pourrait imaginer ici la création d’un cœur antique ? Après tout, nous sommes en Grèce et cela serait un clin d’œil au peuple qui a inventé le drame théâtral.

Scène 2. Décor : un petit garage dans le village, sur le mur des pneus de différentes tailles et quelques courroies de transmission de camions. Toujours dans son baragouin multi-langues, le touriste s’efforce d’expliquer la situation. Le fait de montrer la courroie de la dynamo facilite la compréhension. Une étude des courroies disponibles montre qu’aucune d’entre elles n’est utilisable. Le touriste s’éloigne en remerciant le garagiste. On entend à plusieurs reprises « Efkaristo », le deuxième mot de son stock en langue locale !

Scène 3. Décor : retour au café du village. Le touriste cherche dans l’annuaire, avec l’aide de l’homme jovial, les différentes références du loueur de véhicules, tout cela dans un allemand de bricolage, entrelardé de mots anglais, grecs et français. Il compose plusieurs numéros, sans succès. L’homme jovial essaye à son tour. Rien, mais le compteur téléphonique du bistrot enregistre les unités. La discussion s’engage, de plus en plus animée, entre l’homme jovial, le cabaretier et la cabaretière, puis l’ensemble des consommateurs, vraisemblablement sur la question du paiement des unités téléphoniques. Le touriste paye son dû sans sourcilier ne voulant pas être la cause d’une vendetta locale qui resterait dans les annales.

Acte 3. Le dénouement.

Scène 1. Décor : le croisement de rues. Le touriste revient, très abattu, auprès du véhicule toujours très entouré. Le cœur antique poursuit ses incantations et exégèses. Sa femme lui apprend qu’un bus pour Iraklio ne va pas tarder à passer. Un petit attroupement, composé essentiellement de femmes, s’est formé en face du café. Le car arrive ; le touriste, sa femme et sa fille se pressent de récupérer leurs affaires, de fermer la voiture, pour monter dans l’autocar. Remerciements et adieux chaleureux en langues diverses.

Scène 2. Décor : l’autocar. Les passagers, ce dimanche après-midi, sont constitués de jeunes gens et jeunes filles qui semblent retourner en pension à Iraklio, mais surtout de femmes. Le touriste essaye d’expliquer au contrôleur où ils souhaitent descendre, mais cela semble poser un problème grave pour le calcul du prix du transport. Après une intense réflexion intérieure, le contrôleur finit par annoncer un prix, très faible. A l’entrée dans Iraklio, le contrôleur indique aux touristes où il faut descendre pour rejoindre leur hôtel. Soulagement. Fin de l’histoire.

Bilan : la voiture fut récupérée le lendemain par le loueur… Mais ce fût pour nous, en 1997, la découverte de la très grande modestie économique des Crétois à cette époque : la trousse à outils possédée par « l’homme jovial » était bien maigre, le petit garage avait un stock très restreint de pièces détachées. Ce fût aussi l’occasion de bénéficier de la légendaire hospitalité crétoise qui, jusqu’alors, était restée dans les limites convenues de la relation touristique. La bonne volonté, la spontanéité, le plaisir de rendre service et de discuter ne manquaient pas, le tout avec la plus grande simplicité.

 « Les Grecs s’extériorisent avec un abandon total. Dès qu’ils se sentent d’humeur à faire quelque chose, ils le font ; ils n’ont ni le temps ni les moyens de s’interroger, de méditer et de ruminer avant d’agir »[1].

Iraklio, Makrigialos, Montpellier, 1997 / 2010.


[1] Lawrence Durrel. « Les îles grecques ». 1978.

Liste des articles sur la Crète.

Télécharger le document intégral