Roumanie Bran Draculavisi

Les visites d’étude de l’Union Européenne (1/20). Où l’on prend connaissance des programmes d’échange de l’Union Européenne – De leurs objectifs affichés… et des autres – Mais aussi de l’intérêt d’y participer !

Les lycées économiques roumains (2/20). Comment l’auteur s’est inscrit à un programme d’échange – Des possibilités de choix et de ses limites - L’organisation de l’enseignement secondaire en Roumanie – Le lycée « Virgil Madgearu »

Les firmes d’exercice (3/20). Où nous visitons le collège économique de Târgovişte – La présentation des firmes d’exercice pour la formation professionnelle des élèves

Les limites des firmes virtuelles (4/20). Où nous sommes conviés à faire des affaires avec des firmes virtuelles – Dans une économie plus « ménagère » qu’entrepreneuriale

Des élèves et professeurs très engagés (5/20). Où nous participons au forum des firmes d’exercice des établissements de Bucarest – Les activités des firmes d’exercice - Des professeures très engagées

Une approche plus idéologique que pratique (6/20). Où nous entendons un discours managérial dynamique et énergique, développant une conception volontariste de la vente – De la contradiction entre la forme et le fonds - Une vision angélique ou idéologique de l’économie ?

Peu de moyens mais beaucoup d’engagement (7/20). Où nous faisons quelques observations sur les lycées roumains – Des moyens modestes mais utilisés avec soin – Un engagement important des personnels – Des règles sociales empruntent de respect et d’attention

De l’intérêt des visites d’étude (8/20). Où nous effectuons quelques remarques sur l’organisation de la visite d’étude – Ce que cette visite nous apprend aussi sur le pays - Des relations entre nationalités

Evaluer sans objectifs définis (9/20). Où il nous faut effectuer une « auto-évaluation » de la visite d’étude – Quelques interrogations sur l’intérêt et l’évaluation de ces visites d’étude

Le palais du peuple (10/20). Où nous sommes conviés à visiter le palais du Conducator – De la démesure en toutes choses – Mais quantité ne rime pas avec élégance

Une verrue façon nouveau riche (11/20). Où l’accumulation de styles ne fait pas « le style » - Démolir ou conserver ? - Grandeur et décadence du « Génie des Carpates »

La France et la Roumanie en architecture (12/20). Où la ville de Bucarest est considérée comme le « petit Paris des Balkans » – Les architectes français à Bucarest

Le triomphe du néo en architecture (13/20). Où la visite de l’Atheneum s’impose – Le néo-n’importe quoi est également brillamment représenté – La plaie de l’invasion publicitaire

Première rencontre avec Vlad tepes (14/20). Où nous rencontrons pour la première fois Vlad Tépes – La Valachie champ de bataille entre Chrétienté et Ottomans

Târgovişte, un rôle clef dans l’histoire roumaine (15/20). Où nous admirons la peinture brancovan de l’église princière - Rappel sur la fin peu glorieuse du « Danube de la Pensée » dans la ville de Târgovişte

Une agriculture à la dérive (16/20). Où un déplacement en province est aussi l’occasion de découvrir les paysages agricoles et de prendre connaissance des cultures et élevages pratiqués – Quel avenir pour le secteur agricole en Roumanie ?

D’un vampire à un américain (17/20). Où nous sommes conviés à visiter le château de Bran, censé être le château de Dracula – Une réputation fort peu méritée pour un château au nouveau propriétaire américain impécunieux

Mais où donc était situé le château de Dracula ? (18/20). Où Bram Stocker est imprécis sur le lieu de résidence du comte Dracula – Juste retour des choses, le vampire est lui-même victime du vampirisme… du commerce touristique !

Les Saxons en Roumanie (19/20). Ce que le château de Braşov nous apprend sur l’histoire roumaine – La création de Braşov par l’ordre des Chevaliers Teutoniques Les Saxons, en Transylvanie – Survie et disparition des communautés saxonnes

Liste des articles (20/20). 

Bucarest, Montpellier, juin / octobre 2007

Télécharger le document intégral