Autriche Sissi Romy-Schneider


« Nous voici tous,
pour pas bien longtemps, enfilés,
et pourtant maintenus
à bonne distance du chas de l’aiguille,

nous, les chameaux »[1].

Indigestion de Salzburger Mozartkugeln (1/14). Une première visite bien décevante – Mais Salzbourg n’est peut-être pas toujours une foire ?

Des chefs d’œuvre baroques peu visités (2/14). Un site remarquable – Un château Mirabel à ne pas manquer

Eléments de la culture nationale : le café Tomaselli et sa « dame aux gâteaux » (3/14). Une institution qui faillit disparaître – « Dame aux gâteaux » contre gobelets plastique

Nuit noire sur le Burgenland (4/14). Eclipse totale de soleil au sud de Vienne – Un phénomène naturel objet de tous les fantasmes apocalyptiques

L’abbaye de Saint-Florian (5/14). Exemple du baroque autrichien – une abbaye-palais impérial

Le camp de concentration de Mauthausen (6/14). Une forteresse pour un Reich de 1000 ans – Des esclaves pour les usines autrichiennes

Monuments du souvenir de la déportation (7/14). Des monuments commémoratifs grandiloquents – Eviter la théâtralité ?

Grandeur et déclin de Bad-Gastein (8/14). Le « Monte-Carlo des Alpes » - Ou la « salle de bain des diplomates » ?

Paysages de cartes postales (9/14). Villes et paysages policés – Trop, c’est trop !

Ce qu’Hollywood a imaginé, les Autrichiens l’auraient-ils fait ? (10/14). La Mélodie du bonheur – Une image mythique

Autriche et Grexit (11/14). Un retrait de l’Union Européenne ? – Un repli égoïste ?

Des écrivains qui secouent tous les conformismes (12/14). Mise en cause du conformisme et de la pensée unique – Un passé qui passe mal

Les écrivains, honneur de l’Autriche (13/14). Des écrivains féminins de talent – Une lecture indispensable

Liste des articles (14/14).

Montpellier, Saalfelden, Senlis, 1994 / 2015


[1] Ilse Aichinger. « De part en part », in « Le jour aux trousses ». 1981.

Télécharger le document intégral