Portugal Fernando Pessoa par Almada Negreiros

Une visite guidée de Lisbonne (1/28). Correspondance avec Fernando – Lisbonne en chantier

La Porte des routes océaanes (2/28). Une porte ouverte sur la mer – Des travaux qui défigurent le site

Une ville nouvelle (3/28). L’arrivée de Candide – Une architecture classique rigoureuse

Histoires et légendes (4/28). Mémoire de l’inquisition et de la révolution !

Grand tour de ville (5/28). Les quartiers XIXe - La Maison de l’Alentejo – La Société de Géographie

Baroque et néoclassicisme pombalin (6/28). Une architecture plus classique que baroque

Grandeur passée (7/28). Les derniers feux du gothique avant la Renaissance

La visite guidée de Fernando (8/28). Une visite chargée de trop de détails inutiles

A propos du « charme » des villes (9/28). L’imaginaire des lieux – Lisbonne ville de gloires passées et de rêves

Le charme de Lisbonne (10/28). Les électricos -  L'ascenseur de Santa Justa

Lisbonne, toujours ouverte sur l’ailleurs et l’invisible ? (11/28). L’adhésion à l’Union Européenne va-t-elle changer la donne ?

A propos du livre « Lisbonne » d’un dénommé « Pessoa » (12/28). Un étrange guide touristique

Mais alors, qui en est l’auteur ? (13/28). Des hétéronymes de Pessoa ? Ou des homonymes ?

Le trajet de la visite de Lisbonne par Fernando (14/28).

Lisboa rime désormais avec Pessoa (15/28). Une présence affirmée dans la ville

Le passant de Lisbonne (16/28). Un poète et sa ville - Le poète et ses doubles

La praça do Comércio et le Café-restaurante Martinho da Arcada (17/28). Une place rendue à la flânerie – Un café assidument fréquenté par Fernando Pessoa

La Baixa, un quartier en transition (18/28). Les lieux des emplois du poète – Un déplacement des lieux commerciaux et administratifs

La place du Rossio et le bureau de tabac Monaco (19/28). Le nœud de communication de la ville – Un bureau de tabac à la devanture modeste

La praça Dom João da Câmara et le café Martinho do Rossio (20/28). Une gare en centre-ville – Un café historique remplacé par une agence bancaire

Le Chiado et le largo do Carmo (21/28). De multiples déménagements dans la ville

La rua Garrett et le café A Brasileira (22/28). Un lieu animé – Une statue très appréciée des touristes

Le largo São Carlos et la maison natale de Fernando Pessoa (23/28). Une place délicieuse

La rua Coelho da Rocha et la Casa Fernando Pessoa (24/28). Le dernier lieu d’habitation du poète – Devenu une maison vivante de la poésie

Le monastère des Hiéronymites et la tombe de Fernando Pessoa (25/28). A côté ou non des autres gloires portugaises ?

Lisbonne et Pessoa (26/28). Où Pessoa participe au mythe du renouveau du Portugal

Les lieux d’habitation de Fernando Pessoa dans Lisbonne (27/28).

Liste des articles (28/28).

Lisbonne, Funchal, Montpellier, juillet / août 1997, Senlis, décembre 2014.

Lisbonne / Senlis, mars / juin 2016

Télécharger le document intégral