C’est grand – Des Lilliputiens au pays des géants

 

Norvège Oppland

C’est grand !

Mais encore ?

C’est très grand !

Cette affirmation pourrait effectivement sembler bien banale d’autant que le Guide Vert, dans un souci didactique et pédagogique affirmé, superpose la carte de la Scandinavie et celle de l’Europe occidentale. Sur ce remarquable document, force est alors de constater que de Malmö (au Sud de la Suède) au Cap Nord la distance est de 1 800 kilomètres… celle qui sépare Séville d’Amsterdam !

Fort heureusement, bien qu’aussi grande que la France, la Suède est six fois moins peuplée ! La hiérarchie des Nations dans le monde est donc bien respectée. Quant à la Norvège, la densité de population y est plus de sept fois plus faible qu’en France. Si, finalement, cela ne modifie pas notre représentation de la hiérarchie mondiale des pays, ce n’est toutefois pas sans conséquence : la moindre de nos expéditions motorisées nous amène à chaque fois à parcourir de très longues distances, 500 ou 600 kilomètres. Bref, comme aux Etats-Unis ou au Canada, il faut parcourir un très grand nombre de kilomètres entre deux villages.

Toutefois il ne saurait être question d’apprécier la taille des pays avec l’utilisation d’un seul critère, fut-il quantifiable, mesurable et vérifiable ! L’appréciation de la taille d’une région n’est pas qu’affaire de kilomètres parcourus, elle est également fonction de la diversité des paysages selon une loi bien connue, y compris (surtout ?) des enfants en voiture : plus les paysages sont variés par le relief, la végétation naturelle, les types de culture et d’élevage, la densité de population, les formes d’habitat, l’organisation des villages, l’architecture des maisons, plus les distances paraissent courtes. A cette aune là, les pays scandinaves apparaissent encore beaucoup plus grands que le simple calcul mathématique en kilomètres ! Le Nord de la péninsule, moins habité, moins cultivé, doit paraître plus grand encore !

Néanmoins, avec une observation méthodique et rigoureuse, nous avons pu identifier cinq grands types de paysages dans le Sud de la péninsule scandinave :

  • de grandes vallées aux pentes douces occupées par de vastes forêts de sapins et dont le fond est consacré aux cultures, céréales mais surtout fourrages et pâturages, faisant penser, toutes proportions gardées, aux vallées du Jura (Gudbrandsdal en Norvège) ;
  • des montagnes arides, pelées, accidentées mais aussi couvertes de vastes glaciers (Jotunheimen en Norvège) bien que d’altitude relativement faible (1 000 mètres) ;
  • de profondes vallées, parfois très encaissées avec des pentes rudes et d’importantes cascades, voire aux pentes plus douces et s’ouvrant sur des vallées secondaires, assez semblables à nos grandes vallées alpines si ce n’était que le fond, oh surprise, en est occupé par la mer (parfois sur plus de 1 000 mètres de profondeur !), bref les fameux fjords (Geirangerfjord et Sognefjord en Norvège) ;
  • de douces collines couvertes alternativement de bois de bouleaux et de sapins, de grands lacs (Le Vänern est le plus grand lac d’Europe, Russie exceptée, dix fois « notre » Léman quand même !) et de cultures de céréales (Värmland en Suède) ;
  • enfin, une curieuse région à la limite de laquelle est situé Gålå, dans l’Oppland, un vaste plateau couvert de lacs et d’une lande pelée où se serait déroulée en partie l’épopée de Peer Gynt.

L’ensemble n’est pas sans intérêt par une certaine « démesure » à laquelle les Européens du Sud, notamment en bord de Méditerranée, sont peu habitués avec leurs paysages variés, une densité de population forte, des champs de taille modeste, et une végétation de petite hauteur. Mais c’est une situation difficile à vivre néanmoins pour des ressortissants d’une très grande puissance mondiale devenant brutalement ici des Lilliputiens[1] !


[1] Peut-être une expérience à recommander désormais dans un monde en plein bouleversement ? (Note de 2016).

Liste des articles sur Découverte de la Scandinavie

Télécharger le document intégral sur https://sites.google.com/site/notesditinerances/europe-du-nord