Un paysage de pâturages à bovins – Un habitat rural dispersé, récent

 

Irlande Dingle peninsula Clogher Head 2

« Car c’est intelligent un âne : ça sait depuis toujours que le chemin le plus embêtant d’un point à un autre est à coup sûr la ligne droite, chose qu’Euclide, Jules César et leurs successeurs n’ont jamais comprise. Ca sait qu’une route c’est fait pour voir le vaste monde, et pas des alignements de pompistes (...). Tout cela dans le plus parfait désordre (c’est fouillis un âne) »[1].

Les paysages du Cork, du Kerry et de Limerick sont diversifiés : plaines intérieures, coteaux aux abords des côtes, voire montagnes aux environs de Killarney. Dans tous les cas, ce qui frappe c’est l’importance des bocages et celle des troupeaux de vaches laitières, de bovins à viande et de moutons, mais aussi les petites routes qui serpentent entre des murets de pierres... Qui serpentent d’ailleurs peut-être beaucoup moins qu’autrefois, un gros effort semble avoir été fait pour élargir les chaussées et adoucir les virages ! Euclide et Jules César seraient-ils donc en train de coloniser l’Irlande à leur tour ?

Les cultures labourées sont rares, un peu plus fréquentes dans le centre de l’île. Les statistiques confirment ces observations des paysages. L'Irlande est un pays essentiellement herbager, plus de 90 % de la surface agricole est en herbe ! Sur les 4,5 millions d'hectares de la surface utilisée pour les productions agricoles (environ le 1/6 de la France) 50% est en pâturage pour les bovins et les ovins, 25% sert à produire de l’herbe pour l'ensilage afin de nourrir les animaux dans la saison froide, 11% est destiné à des parcours ou des pâturages extensifs sur les terres les plus pauvres ou les plus pentues, 6% sert à produire du foin. Seule 6% de la surface agricole est destinée à des productions de céréales et 2% aux fruits et légumes.

L’élevage bovin pour la production de viande est la spéculation principale des fermes irlandaises puisqu’elle concerne 53% d’entre elles. Pour le reste, production de lait, puis d’ovins dans les régions côtières et les zones de sols les plus pauvres.

Les exploitations agricoles sont très nombreuses, 140 000, avec une surface moyenne de 35 ha (la moitié de la surface moyenne des exploitations agricoles françaises). 81 % des exploitants agricoles sont propriétaires de leur terre. Si les bâtiments de l’exploitation ont rarement fière allure, le matériel utilisé est souvent neuf, bien entretenu et de forte puissance. L’habitat, dispersé, est récent, composé de maisons spacieuses avec de larges baies et des jardins soignés. Les aides directes de l’Union Européenne à la production, l'intervention publique et les restitutions aux exportations ont permis un fort développement du cheptel de bovin à viande entre 1980 et 1998, ce qui explique peut-être la rénovation quasi générale de l’habitat rural. Toutefois, aujourd’hui, sur des surfaces aussi petites, rares sont les exploitations agricoles qui peuvent utiliser du personnel à temps plein. Seules 30 % des exploitations fournissent suffisamment de travail pour occuper une personne à temps complet. Pour les autres, il faut trouver des revenus extérieurs, salariat, artisanat ou accueil à la ferme dans les zones touristiques.

La colonisation britannique a été un évènement majeur dans l’histoire de l’économie de l’île laquelle était un pays pastoral, les éleveurs utilisant des terres communautaires redistribuées périodiquement et sur lesquelles ils se déplaçaient. La colonisation a induit la généralisation d’autres cultures, notamment les céréales, la propriété privée du sol concentrée dans un petit nombre de mains. En 1903, une loi agraire britannique liquide enfin le landlordisme : l’État peut racheter des grands domaines pour en distribuer les terres aux fermiers qui lui paient un loyer et peuvent, sur le long terme, devenir propriétaires. Les Irlandais qui ne possédaient que 3 % du territoire en 1872 en détiendront les deux tiers en 1914.


[1] Publicité pour l’Irlande, citée par Jean-Didier Urbain. « L’idiot du voyage - Histoires de touristes ». 1993.

Liste des articles sur Irlande, Cork, Kerry et Limerick