L’importance relative du mouton en Irlande – Bories et trullis irlandais ?

 

Irlande Dingle peninsula tonte des moutons 2

La péninsule de Dingle est située au Nord-ouest de Killarney. Moins massive que la péninsule d’Iveragh, elle s’enfonce dans l’Atlantique comme une lame de couteau et offre des paysages de falaises, de côtes découpées, de collines pelées parcourues par des troupeaux de moutons.

Une légende tenace voudrait qu’il y ait plus de moutons en Irlande que d’Irlandais ! Raté. Le recensement du département ministériel de l'agriculture, a compté 3,58 millions de moutons en République d'Irlande en 2012 alors que le pays compte 4,7 millions d'habitants !

Le plus mystérieux dans cette légende c’est qu’elle ne fait pas mention des bovins qui, eux, sont au nombre de 6,6 millions ! Certes, aux yeux d’un Français, la population moutonnière apparaît nécessairement plus dense puisqu’en comparaison la France n’accueille que 7,5 millions de moutons pour 65 millions d’habitants.

En Irlande, les vaches laitières et les vaches à viande sont donc presque deux fois plus nombreuses que les moutons mais se remarquent manifestement moins. Ce qui est d’autant plus curieux qu’elles sont quand même nettement plus grosses, environ 10 fois plus. Un petit détour par les sciences spécialisées nous apprend que les agronomes et zootechniciens utilisent une unité de référence pour calculer les besoins nutritionnels de chaque type d’animal d'élevage : l’unité de gros bétail ou UGB[1]. Si une vache laitière est généralement comptée pour une UGB, les ovins ne sont comptés que pour 0,1 UGB. Grosso-modo, l’équivalent pâturage des bovins en Irlande serait donc 20 fois plus important pour les bovins que pour les ovins. Il faut donc être singulièrement « miro » pour ne voir que des moutons en Irlande alors qu’il faudrait surtout n’y voir que des vaches. Peut-être peut-on expliquer cette bizarrerie par le fait que moutons et touristes doivent pâturer les mêmes zones ?

Mais, revenons à nos moutons…

Si l’Irlande n’est que le sixième pays producteur de viande ovine dans l’Union Européenne, elle en est néanmoins le premier pays exportateur. Les troupeaux de moutons sont toutefois de petite taille, en moyenne cent brebis, et ils sont généralement associés à des troupeaux bovins sauf en zones de montagne ou sur les côtes. Ils sont conduits selon deux systèmes, l’un intensif avec des agnelages précoces de janvier à début avril, l’autre extensif, en zones de montagne ou aux terres pauvres, avec des agnelages plus tardifs, de la mi-avril à la fin mai[2]. Si la France reste le premier client de l’Irlande (45 % des quantités produites), cette part recule au profit de nouveaux pays comme l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie et les pays scandinaves. Cette stratégie de diversification des débouchés permet aux Irlandais d’être moins dépendants du marché français.

Sur les flancs du Mont Eagle, se trouvent de très nombreuses huttes de pierres sèches. Plus de 400 de ces huttes ont été comptabilisées. Leurs tailles varient de 1,2 mètres  à 6,7 m pour les plus grandes, généralement rondes, mais parfois en forme de D ou ovales. Elles auraient eu des toits de pierre sèche en encorbellement, en leur donnant la forme de ruches. Elles pourraient donc ressembler aux bories provençales ou aux trulli des Pouilles. Ces derniers sont également de taille variable avec des formes globalement circulaires mais pouvant changer selon les espaces disponibles ou les assemblages de plusieurs trulli. La datation de ces huttes, dénommées Clochán de Fahan, est incertaine puisque des cabanes de ce type ont été construites à partir du Néolithique jusqu’au XXe siècle. Cependant, la plupart des Clochán pourrait avoir été érigé au XIIe siècle, lorsque les envahisseurs normands contraignirent les agriculteurs des régions les plus prospères de se déplacer vers les terres marginales de la péninsule de Dingle.


[1] Une UGB est l’équivalent pâturage d’une vache laitière de 600 kg produisant 3 000 kg/an de lait, sans complément alimentaire concentré.

[2] « L’Irlande à la reconquête des brebis perdues et du marché européen - Compte-rendu du voyage d’étude des réseaux d’élevage ovin viande réalisé́ du 2 au 6 juillet 2012 ».

Liste des articles sur Irlande, Cork, Kerry et Limerick