Des frontières passoires – Mais qui marquent des différences

 

Tchéquie Chodsko Domažlice 1

La forêt bavaroise est si proche de la frontière tchèque que cela serait une erreur de ne pas s’y rendre. Si la frontière suit une ligne de crête élevée entre les deux pays, elle s’abaisse dans un large col, à moins de 500 mètres d’altitude, entre Furth im Wald et Domažlice, à Folmava, un seuil où passent la route et la voie de chemin de fer Plzeň / Regensburg.

Passer les frontières de l’Union européenne perd désormais beaucoup de son attrait : plus de passeports, plus de visas, plus de postes de police et de douane, plus de queue, et parfois même plus de changement de monnaie !

Ah, c’était autre chose en 1955 pour entrer en Espagne ! J’ai souvenir d’un cabanon en bord de route où, sur une table de bois blanc, un garde civil avec un chapeau de cuir bouilli inspectait passeports et papiers du véhicule avec suspicion avant d’aller fouiller consciencieusement la voiture et nos bagages. A Folmava, entre Allemagne et République tchèque, vous vous apercevez à peine que vous venez de passer une frontière d’Etat, vous n’avez même pas ralenti. Où faudrait-il ralentir d’ailleurs ? Rien ne l’indique : ni ligne sur la chaussée, ni panneau indicateur.

Toutefois, à y regarder de plus près, de nombreux petits signes devraient vous intriguer. Par exemple, cette énorme structure métallique que la route actuelle contourne en douceur. C’était le poste frontière du temps du « rideau de fer » avec de nombreux points de contrôle numérotés où venaient s’aligner camions et voitures en longues files d’attente pour subir les formalités interminables de police et de dédouanement. Et puis, cette multiplication étrange des pompes à essence ? Pourquoi un aussi petit village aurait-il besoin de six stations services ? C’est tout simplement que l’essence est ici moins chère et que les Allemands viennent s’y ravitailler. Autre étrangeté, l’existence de magasins de produits bons marchés, notamment d’origine asiatique, et de spiritueux. C’est que, là encore, les Allemands viennent y faire leurs commissions.

Et puis, vous êtes maintenant sûr d’avoir passé la frontière quand vous remarquez que des maisons ou de grosses fermes ont été transformées en boîte de nuit avec une enseigne accrocheuse comme « La Luna », ou en casinos « Le Royal », « Eldorado » ou autre « Paradise » avec roulette, black jack, poker, machines à sous. Ce paysage paisible et débonnaire en journée se transforme, paraît-il, en petit Las Vegas la nuit venue avec néons qui brillent et clignotent ! Le village de Folmava y a même gagné le surnom de « Las Folmas » !

Enfin, dernier indice, le véhicule qui vous précède, un « poor lonesome German », ralentit systématiquement à chaque chemin de forêt, ou à chaque personne marchant au bord de la route. Il est manifestement à la recherche d’amours tarifés à un niveau moins élevé que dans son pays d’origine.

Si l’on en croit les rapports de police et les articles de journaux, ce paysage rural et bucolique en façade, de jour, l’est beaucoup moins la nuit dans ses arrière-cours : trafic de spiritueux, de cigarettes, de CD piratés et de méthamphétamine, une drogue de synthèse psychostimulante et hautement addictive. Comme l’essence ou les produits de beauté tous ces produits sont nettement moins chers en République tchèque, jusqu’à 50% pour la drogue. Des brebis galeuses de la communauté vietnamienne ont eu maille à partir avec la police et la justice à ce sujet.

Si, à l’aller, nous n’avons pas eu conscience d’avoir passé une frontière, nous en avons une expérience plus concrète au retour, en fin d’après-midi. D’une part, les jeunes femmes se mettent à fleurir au bord des chemins, il est vrai que l’heure est moins matinale et se prête mieux au petit commerce, mais surtout, une patrouille de police allemande, volante et banalisée, demande à contrôler nos cartes d’identité sur la première aire de parking après la frontière. Ah ! Me voilà soulagé ; les frontières existent encore bel et bien et douane et police sont encore présentes !

Liste des articles sur quelques villes du sud de la Bohême.

Télécharger le document intégral