Caractérisation et comparaison - Masochisme et hédonisme

 

Finlande sauna

S’il fallait caractériser la population finlandaise, en peu de mots ou en une image, c’est bien sûr le nom et l’image du sauna qui viendrait immédiatement à l’esprit. Le même exercice appliqué à la population française impliquerait nécessairement d’utiliser plusieurs mots : la baguette de pain, le camembert et le litre de vin rouge dans une image plus riche et plus complexe… à quoi, il conviendrait même d’ajouter le béret basque. Mais notre honnêteté de scientifique nous amène à constater que ce dernier élément relève de plus en plus du folklore et qu’il n’est plus totalement significatif. Aussi, avons-nous préféré l’écarter pour conserver la nécessaire objectivité de notre étude.

De ces constats nous pouvons tirer deux conclusions :

1- Un objet et un seul permet de représenter symboliquement la Finlande. Mais comment faut-il l’interpréter ? Cet objet n’est pas sans signification idéologique profonde : d’une part il symbolise la propreté extrême liée à un décrassage systématique et, d’autre part, les séances de sauna manifestent avec évidence d’une recherche désespérée par les populations locales d’une « nature » originelle perdue : les participants exhibant tous la même tenue traditionnelle et très conformiste dénommée « naturiste ». 

L’usage du sauna souligne également le poids excessif des obligations sociales, en effet le sauna ne peut s’utiliser qu’à plusieurs individus car d’autres individus sont nécessaires pour vous frapper à coup de branches de bouleau. Je n’insiste pas sur le côté terriblement sadomasochiste de cette pratique !

2- A contrario, le symbole de la France nécessite la présence de trois objets différents, mais complémentaires, pour être caractérisé. Là encore, ce n’est pas sans signification idéologique : d’une part celui de l’attachement des Français aux démarches systémiques dans lesquelles les différents éléments s’associent pour former un tout cohérent et harmonieux.

Outre l’amour des Français pour la bonne chère, cette image souligne également la richesse de notre vie sociale. L’ensemble « baquette de pain + camembert + litre de vin rouge » ne va pas sans une très grande convivialité et un partage festif. Là, il ne s’agit pas de supporter les autres pour se faire souffrir, mais bien au contraire d’une grande fête du plaisir vécue en communauté.

Etre « net » d’un côté, être « bien » de l’autre, recherche d’une nature perdue d’un côté, communion avec cette même nature de l’autre, obligations sociales d’un côté, rencontres festives de l’autre, masochisme d’un côté, hédonisme de l’autre… Ce ne sont plus des différences entre ces deux populations, mais bien deux pôles qui s’opposent complètement. Etonnez-vous après que les Français soient un peu déboussolés en Finlande !

La réciproque, par contre, n’est pas obligatoire, les Finlandais sont peut-être un peu désorientés en France par notre jovialité naturelle, notre bonne humeur et notre affabilité notamment vis-à-vis des étrangers, toutes qualités si unanimement reconnus par tous les autres peuples de la planète, mais cela ne saurait nécessairement durer. Je ne doute donc pas que la qualité, la bonhommie et la richesse de notre vie sociale doivent bien vite faire oublier aux Finlandais la rudesse de leurs relations interpersonnelles d’origine. Certes, et toujours par pure honnêteté intellectuelle, je dois bien reconnaître qu’il y a bien quelques pisse-froid qui nous trouvent arrogants, désagréables et râleurs, mais ces gens là nous connaissent manifestement très mal, d’ailleurs ce sont des étrangers[1] !


[1] « Les Français détiennent la première place pour ce qui est de l’égoïsme et de la hargne dans les moments de crise ». Lawrence Durell. « Le carrousel sicilien ». 1979. Montaigne disait déjà, en 1580 : « (les François), qui ne peuvent appeler gracieux ceux qui supportent malaysement leurs desbordements et insolence ordinaire. Nous faisons en toutes façons ce que nous pouvons pour nous y faire decrier ». « Journal de voyage – 1580 / 1581 ». Voilà donc plus de cinq siècles que nous sommes des voyageurs désagréables ? Quelle belle constance !

Liste des articles sur Approche de la Scandinavie, la Finlande.

Télécharger le document intégral