Itinérances dans la vallée du Pô

06 mars 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (18/18). Liste des articles.

    Itinéraire et Baedeker (1/18) Richesse et misère dans la vallée du Pô (2/18). Aujourd'hui, une des zones les plus riches d'Europe - Hier, une pauvreté extrême au bénéfice des grands propriétaires terriens La place ducale de Vigevano (3/18). Vigevano, capitale de la chaussure - Une des premières place « Renaissance » d'Italie La Lomellina, autrefois domaine des « mondines » (4/18). Une région naturelle de marais en limite entre Piémont et Lombardie - La première zone rizicole d'Europe - Les... [Lire la suite]

04 mars 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (17/18). Le palais du Te, une vision nouvelle du palais.

Un nouveau palais pour épater Charles Quint - Vers une vision hédoniste du palais ?   « Le palais du T est un des principaux ouvrages de ce fameux peintre (Giulo Romano). C’est lui qui a fait le dehors ainsi que le dedans, mais le dehors, quoique assez beau, ne m’a pas paru d’un grand chef d’œuvre (…). La maison ne contient pas le moindre meuble et personne ne l’habite ; elle reste à l’abandon, toute ouverte comme une grange. On irait cependant bien loin pour trouver d’aussi belles choses que celles faites en ce... [Lire la suite]
02 mars 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (16/18). La chambre des époux et sa fausse perspective.

Andrea Mantegna, peintre de Mantoue - La fausse perspective du plafond   « L’art ne doit pas imiter. Si l’on entend dire : « C’est tellement ressemblant ! », on peut être sûr qu’il s’agit d’artifices. L’art doit créer, créer le monde »[1]. La « Camera Picta » (dénommée aujourd’hui « Chambre des Époux ») est une salle voûtée du château Saint-Georges, dans le donjon Nord-est, entièrement couverte de fresques réalisées par Andrea Mantegna. Cette pièce était réservée aux... [Lire la suite]
29 février 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (15/18). Mantoue, une révolution qui n'était pas que de façade.

Mantoue, environnée d'eau - La relique du "précieux sang du Christ" - La façade d'Alberti pour la basilique    « Je ne sais pas qu’elle idée on a eu de bâtir une ville dans un pareil endroit, car bien qu’elle ne soit pas, comme on le dit souvent, au milieu du lac, mais au bord, elle est tellement engagée dans les marais, qu’on ne peut l’aborder, même du côté praticable, que par une étroite chaussée »[1]. Les Mantouans, dans un objectif défensif, demandèrent à un architecte et ingénieur hydraulique d’entourer... [Lire la suite]
27 février 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (14/18). Sabbioneta ou l'invention du théâtre à l'italienne.

Une ville neuve de la Renaissance - Le théâtre de Sabbioneta   « Non loin de Mantoue, la minuscule ville de Sabbioneta, fief d’un Gonzaga d’une branche mineure, le duc Vespasiano, est l’exemple parfait de la cité idéale telle qu’on la concevait au siècle de Michel-Ange et de Titien. Deux rues perpendiculaires, une place à l’intersection des deux rues, un palais ducal sur la place : plan sans erreur, épure géométrique, miniature d’un ordre universel »[1]. Sabbioneta est fondée en 1591 par Vespasiano Ier de... [Lire la suite]
25 février 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (13/18). Des rapports entre sédentaires et nomades.

Du camping-car - Sédentarisation et télévision - Interrogations sur les programmes télé   Cette année-là, pour effectuer ces visites dans la plaine du Pô, nous avons utilisé un camping-car. C’est un véhicule assez imposant de près de trois tonnes cinq, mais qui a l’avantage de disposer d’un équipement complet deux lits de 120 (pour deux personnes !), cuisinière, réfrigérateur, four, réserve d’eau, chauffage, salle d’eau équipée de toilettes et d’une douche. Si nous sommes autonomes, l’autonomie est malgré tout limitée à la... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 février 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (12/18). Soirées sur la place de Crémone.

Une tragédie lyrique - Des garçons de café    « La place de Crémone est une tragédie lyrique du style le plus fort et le plus sévère : toute l’âme de la ville y chante »[1]. C’est le soir. L’été. La température, bien qu’encore chaude, est agréable, comme un mol et doux édredon. Les façades du dôme, du baptistère et du château sont brillamment éclairées aux vapeurs d’or du sodium. Par contraste, la voûte céleste est bleue indigo, presque noire. Cet étroit quadrilatère, aux murs incandescents, les Crémonais le... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 février 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (11/18). Le baroque, entre étonnement et admiration.

Les statues équestres de Plaisance - Les églises "baroquisées"   Plaisance, il est vrai, n’est plus lombarde même si elle en garde certains traits dans son architecture notamment. Elle est située rive droite du Pô, en Emilie-Romagne, et historiquement liée à Parme depuis le milieu du XVIe siècle. Si les édifices romans (San Antonino, Santa Eufemia), gothiques (Duomo, palazzo del comune) et Renaissance (église du Saint-Sépulcre, San Sisto, palais Farnèse) sont nombreux, pas de trace d’édifice baroque à Plaisance ! Du... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 février 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (10/18). Plaisance, une foire de « Bisenzone ».

Le développement du capitalisme marchand grâce à la Lettre de change - Une "chambre de compensation" de Besançon à Plaisance   Quoique fort riche du fait de l’ampleur de ses domaines, la famille Farnèse avait-elle les moyens de payer l’édification d’un palais d’une telle taille ? Dans quelle mesure l’existence de la foire de change de Plaisance (de 1579 à 1621 et de 1638 à 1641) était-elle une source de revenus pour le duc ? Avec le développement des grandes foires de marchandises se généralise l’utilisation de la... [Lire la suite]
17 février 2016

Lombardie - Itinérance dans la vallée du Pô (9/18). Grandeur et décadence de la famille Farnèse.

Une principauté qui se réduit comme "peau de chagrin" - Et un palais qui ne pourra jamais être terminé   C’était grandiose, trop grandiose et les travaux connaîtront des phases de construction intense et des arrêts nombreux à la fois pour des raisons financières, mais aussi politiques car la puissance des Farnèse décline peu à peu. Quand Octave meurt en 1586, son fils Alexandre lui succède sur le trône parmesan. Alexandre est un célèbre condottiere, général de son oncle Philippe II d'Espagne, (1527 / 1598), lequel est... [Lire la suite]