Premier Mai 2006 à Dakar

16 février 2014

Sénégal Dakar (7/7). Liste des articles.

  Premier mai 2006 à Dakar. (1/7). Dakar au bois dormant ? - A la recherche du graal : un distributeur de billets ! A la recherche d'un guichet bancaire. (2/7). Ne pas confonde mission en Afrique et vacances balnéaires Des vertus de la décroissance en pays pauvres. (3/7). Peut-on prêcher la décroissance aux peuples qui n'ont pas l'essentiel ? Balade dans le Dakar colonial... (4/7). Les "baraques" coloniales - La Chambre de commerce, l'hôtel de ville et la cathédrale Balade dans le Dakar postcolonial. (5/7). Place de... [Lire la suite]

15 février 2014

Sénégal Dakar (6/7). Premier mai, fête du travail.

On joue encore l'Internationale ! - Mais un long cortège bien peu revendicatif   Contrairement à ce que j’imaginais, le premier mai à Dakar est jour férié et chômé. Sur le plateau, les magasins sont fermés, la circulation réduite. Les petits vendeurs des rues, les cireurs de chaussures, les mendiants, la foule habituelle qui se presse sur les trottoirs, tous ont disparu. La ville est inhabituellement calme, silencieuse, plus morne encore que le dimanche de la veille. Soudain s’élève sous les fenêtres de l’hôtel, le bruit... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 février 2014

Sénégal Dakar (5/7). ... et dans le Dakar postcolonial.

Place de l'Indépendance et Indépendance du Sénégal - La mosquée Seydou Neiri Tall - La Porte du Troisième Millénaire   La place de l’Indépendance est le lieu très symbolique du passage de la colonie à l’indépendance nationale. D’une part pour les faits historiques qui s’y sont déroulés. C’est en effet sur cette place, alors dénommée Auguste-Léopold Protet, un ancien gouverneur du Sénégal (1850 / 1854), que le 26 août 1958 le général De Gaulle, devant plus de 60 000 manifestants, s'est écrié : « Je veux dire un mot... [Lire la suite]
13 février 2014

Sénégal Dakar (4/7). Balade dans le Dakar colonial...

Les "baraques" coloniales - La Chambre de commerce, l'hôtel de ville et la cathédrale   De toutes les villes subsahariennes que je connais, Dakar est celle qui ressemble le plus à une ville européenne, du moins le centre de Dakar bien sûr. En effet, comme dans nos cités européennes, les rues, tracées ici sur un plan orthogonal, sont bordées de trottoirs, plantées d’arbres dans les grandes avenues ; les façades des immeubles sont alignées et les rez-de-chaussée présentent souvent des vitrines de magasins. Rien de tel à... [Lire la suite]
12 février 2014

Sénégal Dakar (3/7). Des vertus de la décroissance en pays pauvres.

Peut-on prêcher la décroissance aux peuples qui n'ont pas l'essentiel ?   C’est à partir de ce moment que notre conversation, jusqu’alors fort agréable, se gâte un peu. En effet, avant d’acheter ses bananes, elle demande au jeune vendeur, totalement éberlué, si les fruits de son étal sont bien biologiques ! Faute d’une réponse précise à sa question, elle manifeste son incompréhension. Enfin, dans un pays qui doit utiliser peu d’engrais, les fruits et légumes devraient bien être tous « biologiques » ? Je... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 février 2014

Sénégal Dakar (2/7). A la recherche d'un guichet bancaire.

Ne pas confonde mission en Afrique et vacances balnéaires   Il me faut bien avouer que ce n’est pas seulement pour lui rendre service que j’accepte cette responsabilité. La promenade dans ce Dakar de poussière et d’ennui ne pourra qu’en être plus agréable. Autant unir nos efforts, nos solitudes, et en profiter pour bavarder. Descendue de voiture, la jeune femme se présente. C’est une collègue, elle aussi fonctionnaire, mais du ministère de l’Education nationale, venue animer un stage sur l’apprentissage en langues... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2014

Sénégal Dakar (1/7). Premier mai 2006 à Dakar.

Dakar au bois dormant ? - A la recherche du graal : un distributeur de billets !   « … cette histoire (ou du moins ce qu’il en savait, lui, ou du moins ce qu’il en imaginait, n’ayant eu des évènements qui s’étaient déroulés (…), comme chacun, comme leurs propres héros, leurs propres acteurs, que cette connaissance fragmentaire, incomplète, faite d’une addition de brèves images, elles-mêmes incomplètement appréhendées par la vision, de paroles, elles-mêmes mal saisies, de sensations, elles-mêmes mal définies, et tout cela... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,