06 avril 2019

Les tableaux du Caravage à Rome (19/20). Caravage peintre baroque ?

Caravage baroque et révolutionnaire   La période de la production picturale du Caravage est courte, elle est comprise entre 1592 / 1596 (arrivée à Rome) et 1610 (décès). Les grands contemporains du Caravage sont, en peinture, Federico Zuccari (1539 / 1609), Annibal Carrache (1560 / 1609), Cesari dit le Chevalier d’Arpin (1568 / 1640), Pierre Paul Rubens (1577 / 1640) et, en architecture, Giacomo della Porta (1532 / 1602) et Carlo Maderno (1556 / 1629). « Avant lui c’était Raphaël et Michel-Ange, après lui ce sera... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 mars 2019

Les tableaux du Caravage à Rome (3/20). L’exposition du « Caravage de la Reine » à la gare de Termini.

Première approche des œuvres du Caravage   Cette promenade dans Rome est particulière, construite non pas sur la base d’un de ses quartiers mais autour d’un peintre, Le Caravage (1571 / 1610). Elle le fut à l’occasion d’une restauration et d’une attribution à ce peintre d'un tableau conservé dans les collections royales britanniques « La vocation de Saint-Pierre et de Saint-André », jusqu'alors répertorié comme une simple copie. Du 22 novembre 2006 au 4 mars 2007 était organisée une petite exposition de... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mars 2019

Les tableaux du Caravage à Rome (1/20). Le plus grand nombre d'oeuvres du Caravage au monde.

Villa Borghèse – Santa Maria del Popolo – Villa Ludovisi - Eglise des Capucins – Palais Barberini – Galerie Doria-Pamphili – Palais des Conservateurs – Saint-Louis-des-Français - Palais Madama – Saint-Augustin – Vicolo del Divino Amore - Via di Pallacorda - Galerie Corsini – Pinacothèque du Vatican     « Pourvu que ce tardif engouement ne dégénère pas en un nouvel académisme du goût, et que Caravage ne soit pas enrôlé comme faire-valoir touristique. Regardez, dans les librairies et les boock-shops des... [Lire la suite]
23 novembre 2018

Tchéquie - Prague / Matička (12/24). Prague baroque, Saint-Nicolas de Malá Strana.

Une composition intérieure très dynamique   L’architecture baroque n’est généralement pas très appréciée en France, jugée trop chargée, trop lourde, taxée de fausse monnaie, de faux-semblant, de chef d’œuvre de l’artifice. Nous n’avons guère été habitués à l’exubérance du baroque de l’Europe centrale ou du Sud. Pendant qu’une large partie de l’Europe se livrait aux délices du baroque, hardiesse, dynamisme, complexité, la France développait un style architectural sobre, rectiligne plus terne aussi, « classique ».... [Lire la suite]
21 novembre 2018

Tchéquie - Prague / Matička (11/24). Visages de la ville - Prague baroque.

La Contre-Réforme – La famille des Dientzenhofer   « Ces milliers de saints pétrifiés qui vous regardent de toutes parts, et vous menacent, vous épient, vous hypnotisent, c’est l’armée frénétique des occupants qui a envahi la Bohême il y a trois cent cinquante ans pour arracher de l’âme du peuple sa foi et sa langue »[1]. Prague, est une des villes du baroque. Après la défaite de la Montagne Blanche, une colline crayeuse dominant Prague à l’Ouest, le 8 novembre 1620, les troupes impériales envahirent la ville et... [Lire la suite]
03 mars 2018

Allemagne en diagonale, de Cologne à Nüremberg (16/24). Vierzehnheiligen (Bavière). D’un plan en croix latine à un plan centré

Un jeu de coupoles ovales surbaissées   L’église de Vierzehnheiligen, au Nord de Bamberg, est une autre prouesse architecturale de Baltasar Neumann. Le problème à résoudre était d’une toute autre nature qu’à Wurtzbourg. Là, pas d’espace restreint ou d’aspect extérieur à respecter car le site est situé au sommet d’une petite colline bien dégagée, mais par contre il convenait de mettre en valeur un lieu unique, celui où un jeune berger, avait vu apparaître, le 24 septembre 1445, un enfant pleurer à cet endroit… Apparition qui... [Lire la suite]

01 mars 2018

Allemagne en diagonale, de Cologne à Nüremberg (15/24). Würzburg. L’église de la Résidence (Hofkirche), une leçon d’architecture

Ou comment dynamiser un haut et long couloir ?   L'église de la Résidence (Hofkirche)[1], est située dans l’aile Sud-Ouest de la Résidence et s’intègre totalement dans la structure du palais sans modification des façades qui comprennent une série de fenêtres alignées sur deux niveaux, un inférieur très haut et un supérieur plus bas, ni modification des toitures. L’emplacement choisi n’était donc pas sans poser quelques problèmes d’architecture et d’esthétisme, d’une part avec une surface étroite, très allongée, d’autre... [Lire la suite]
21 janvier 2018

Russie - La voie navigable Moscou / Baltique (18/18). Liste des articles.

 Rappels d’histoire récente (1/18). La fin de l’URSS et la naissance de la Fédération de Russie. De Moscou à Saint-Pétersbourg (2/18). Une liaison de plus de 1300 km – Effectuée majoritairement sur fleuves et lacs Les croisières Volga-Baltique (3/18). Des bateaux propriétés d’agences russes de tourisme – Des programmes de croisière tous semblables A bord du « Jozina Shashkov » (4/18). Un navire fabriqué en RDA rénové en 2012 – Un design au charme un peu suranné et désuet Le bateau, un lieu d’observation (5/18).... [Lire la suite]
17 janvier 2018

Russie - La voie navigable Moscou / Baltique (16/18). Saint-Pétersbourg, capitale baroque ?

Le baroque élisabéthain – Saint-Pétersbourg plus classique que baroque   Les visites guidées de Saint-Pétersbourg privilégient généralement l’architecture baroque. Sous le règne d’Elisabeth 1ere, de 1741 à 1761, l’architecture de la capitale est marquée par le style baroque de Francesco Bartolomeo Rastrelli (1700 / 1771) un architecte italien venu en Russie en 1716 avec son père, Carlo Bartolomeo Rastrelli. Il est notamment l’architecte du Palais d’hiver (1754 / 1762), de la cathédrale de la Résurrection à Smolny (1748 /... [Lire la suite]
08 septembre 2017

Richesse des Pouilles et de l'Apulie (20/24). Martina Franca - Piazza Santa Immaculata et église Santo Domenico.

Lecce, le baroque triomphant.    « Lecce, ville de pierre tendre où le baroque en s’ordonnant, comme la poésie dans l’hexamètre, ne s’était pas énervé »[1]. A la Renaissance, Lecce devient la capitale officielle de la Terre d'Otrante. Avant, Lecce était une ville moyenne construite autour d'un château restructuré et renforcé par Charles Quint en 1539 / 1549 avec l’édification de quatre bastions, de courtines, le tout entouré d’un profond fossé. La ville connut alors une période d'essor et... [Lire la suite]