06 décembre 2019

Campo Marzio - Entre Corso et Tibre (18/18). Liste des articles.

  Le Campo Marzio – Entre Corso et Tibre (1/18). Un lieu d’entraînement des soldats romains qui s’urbanise au Moyen-Âge La Porta del Popolo et la Piazza del Popolo (2/18). La venue de la reine Christine de Suède – Une place, œuvre de l’architecte Giuseppe Valadier Le Trident et l’entrée monumentale de Rome (3/18). Une entrée monumentale organisée comme une scène de théâtre Le fantôme de Néron et Santa Maria del Popolo (4/18). Vivant ou mort, Néron tourmente les Chrétiens – Une chapelle et le problème... [Lire la suite]

30 novembre 2019

Campo Marzio - Entre Corso et Tibre (15/18). Sant’Agostino et la Madone des pèlerins.

Une église ouverte aux courtisanes et prostituées – Un Caravage dans l’ancienne chapelle d’une courtisane   Au pied de la tour Frangipane, la courte via Pianellari débouche sur la placette de l’église Sant’ Agostino in Campo Marzio, une des premières églises Renaissance à Rome (1479 / 1482). La façade, inspirée par celle de la Basilique Santa Maria Novella à Florence, a été conçue par Léon Battista Alberti et construite en 1483 par Jacopo da Pietrasanta. Dans cette façade très simple, voire austère, les deux... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
26 novembre 2019

Campo Marzio - Entre Corso et Tibre (13/18). La via di Pallacorda.

Une rixe qui tourne mal   En sortant à droite du vicolo del Divino Amore, se trouve le palais de Florence dans la via dei Prefetti. Sa construction a commencé en 1516. En 1551, le bâtiment est racheté par le pape Jules III Del Monte (1487 / 1555) pour sa famille. L’architecte Bartolomeo Ammannati réalise alors le portail extérieur et le bâtiment opposé à l'entrée de la cour avec le très bel ensemble au centre de la façade : une porte entourée de niches à coquille, surmontée d’une baie serlienne flanquée de deux autres... [Lire la suite]
24 novembre 2019

Campo Marzio - Entre Corso et Tibre (12/18). Le vicolo del divino amore.

Une appellation agréable – Un des lieux où logea Le Caravage   La ruelle de l'Amour Divin (et non pas du Divin Amour ce qui, en français, n’a pas tout à fait la même signification !) située entre la piazza Borghese et la via dei Prefetti, est nommée ainsi d'après l'église de l’Amour Divin située à proximité. En 1131 l’église était dédiée à la martyre chrétienne Sainte-Cécile parce qu’elle aurait été construite sur les ruines de la maison où elle allait prier. Une petite pierre commémorative, trouvée en... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 novembre 2019

Campo Marzio - Entre Corso et Tibre (5/18). Les Caravage de l’église Santa Maria del Popolo.

Des représentations d’actions en cours plus que l’utilisation de symboles religieux   En 1600, juste après avoir terminé les deux premières toiles de la Chapelle Contarelli à l’église Saint-Louis-des-Français (« La vocation » et « Le martyre de Saint Matthieu »), Le Caravage signe un contrat pour peindre deux tableaux destinés à la Chapelles Gerasi dans l'Eglise Santa Maria del Popolo : « La crucifixion de Saint Pierre » et « La conversion de Saint Paul ».  La chapelle est... [Lire la suite]
08 avril 2019

Les tableaux du Caravage à Rome (20/20). Liste des articles.

Les œuvres du Caravage à Rome (1/20). Une vingtaine d’œuvres du Caravage accessibles Michelangelo Merisi da Caravaggio (2/20). Une conception révolutionnaire de la peinture – Une vie mouvementée L’exposition du « Caravage de la Reine » à la gare de Termini (3/20). Première approche des œuvres du Caravage N°1 - Galerie Borghèse - Le jeune Bacchus malade, Garçon à la corbeille de fruits, La Madone des palefreniers, Saint-Jérôme écrivant, Saint-Jean-Baptiste, David tenant la tête de Goliath (4/20). Six... [Lire la suite]

06 avril 2019

Les tableaux du Caravage à Rome (19/20). Caravage peintre baroque ?

Caravage baroque et révolutionnaire   La période de la production picturale du Caravage est courte, elle est comprise entre 1592 / 1596 (arrivée à Rome) et 1610 (décès). Les grands contemporains du Caravage sont, en peinture, Federico Zuccari (1539 / 1609), Annibal Carrache (1560 / 1609), Cesari dit le Chevalier d’Arpin (1568 / 1640), Pierre Paul Rubens (1577 / 1640) et, en architecture, Giacomo della Porta (1532 / 1602) et Carlo Maderno (1556 / 1629). « Avant lui c’était Raphaël et Michel-Ange, après lui ce sera... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 avril 2019

Les tableaux du Caravage à Rome (18/20). N°10 - Pinacothèque du Vatican - La Mise au tombeau.

Une peinture « réaliste »   Avant de visiter la Pinacothèque du Vatican [1], prenez la précaution de retenir vos billets à l’avance, par internet, et choisissez un créneau horaire pas trop fréquenté. La « Mise au tombeau » est un tableau peint entre 1602 et 1604. Il s'agit d'un retable qui était destiné à orner l'autel de la chapelle privée de la famille Vittrice dans la Chiesa Nuova, l'église de Saint-Philippe Néri à Rome. Philippe Néri, mort en 1595, était une figure importante de la... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2019

Les tableaux du Caravage à Rome (17/20). N°9 - Galerie Corsini – Saint-Jean-Baptiste.

Un Saint-Jean-Baptiste sans ses attributs habituels - Un centre d'études et de recherches consacré au Caravage   Un autre Saint-Jean-Baptiste du Caravage se trouve dans la collection d’art antique du palais Corsini [1], dans le quartier du Trastevere, avec une version très différente des autres. Il s'agit de l'un des deux Saint-Jean-Baptiste qui auraient été peints par Caravage en 1604, voire 1605.  Rappelons que Jean est le cousin de Jésus ; il vit en ermite dans le désert de Judée habillé d’un... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 mars 2019

Les tableaux du Caravage à Rome (16/20). N°# - Campo Marzio - La via di Pallacorda.

Un duel à la sortie du Jeu de Paume    La via di Pallacorda est une rue parallèle au Vicolo del Divino Amore, située de l’autre côté du Palais de Florence. Elle a la particularité d’être en forme de Y et relie les rues Srofa, dei Prefetti et del Clementino. Elle doit son nom à la présence d’un terrain de jeu de paume, l’ancêtre du tennis, dans un terrain situé en face de la façade latérale du Palais de Florence. Ce jeu de paume fut ensuite transformé en théâtre ; reconstruit en 1840, le théâtre fut fermé et une... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,