04 octobre 2013

Turin trop méconnue (8/14). Nietzsche à Turin.

Les derniers mois de Nietzsche à Turin - Une plaque commémorative imbécile   « Mais quelle ville digne et sérieuse ! Pas du tout grande ville, pas du tout moderne, comme je le craignais : mais une résidence du XVIIe siècle, qui n'a eu qu'un seul goût déterminant en tout, la cour et la noblesse. Tout porte la marque du calme aristocratique : il n'y a pas de mesquines banlieues ;  une unité de goût, jusque dans la couleur (toute la ville est jaune ou ocre rouge) »[1]. Le 5 avril 1888,... [Lire la suite]