18 décembre 2013

URSS 1988 (1/28). Des « russkoffs » à la « patrie du socialisme ».

Des représentations sommaires, lyriques, héroïques ou anticommunistes     « Les Russes. Pour moi, ça n’allait pas plus loin que ‘Michel Strogoff’, dévoré à dix ou onze ans dans une édition brochée, en fascicules, illustrées à foison de vieilles gravures sur bois, très noires, très fuligineuses et très fatiguées, d’un dessin précis et tourmenté, fascinant. (…) Ca n’allait pas plus loin que l’accent rigolo du général Dourakine de la digne comtesse de Ségur, née Rostopchine : ‘ Toi trrès horrible vilain... [Lire la suite]