04 novembre 2015

Sicile - Palerme et le Val di Mazara (35/35). Liste des articles.

Couscous partie à San Vito lo Capo (1/35). Le couscous dans sa capitale mondiale ! Arrivée à Palerme (2/35). Monument au juge Giovanni Falcone – Lutte anti-mafia Palerme, des trésors culturels inestimables à l’abandon (3/35). Les « Quattro Canti » - Vols et pillages des richesses culturelles Une population largement abandonnée à elle-même (4/35). Occupations illégales et ramassage des ordures Une histoire d’invasions étrangères successives (5/35). Une... [Lire la suite]

12 octobre 2015

Sicile - Palerme et le Val di Mazara (12/35). « Il Gattopardo », le passage de la Sicile à l’âge moderne.

Il faut que tout change pour que rien ne change…   Les envolées lyriques et démocratiques de Victor Hugo n’auraient certainement pas eu l’heur de plaire au prince Don Fabrizio Di Salina, grand propriétaire foncier sicilien (pas plus d’ailleurs qu’au Prince de Lampedusa l’auteur du roman « Le Guépard ») ! La révolte palermitaine du printemps 1860 et la « conquête » de la Sicile par les Chemises rouges de Garibaldi sont bien vite mises dans le rang au profit du roi du Piémont, Victor-Emmanuel. La... [Lire la suite]
11 octobre 2015

Sicile - Palerme et le Val di Mazara (11/35). Le baroque sicilien, le Palais Valguarnera Gangi.

Révolution à Palerme – Expédition des Mille   Dans les petites ruelles de la Kalsa, le quartier le plus ancien de Palerme où les Arabes avaient construit leur citadelle, il faut beaucoup de chance pour trouver le Palais Valguarnera Gangi. Il est situé sur une petite placette, Piazza Croce dei Vespri, en face du couvent de Santa Anna rénové et accueillant une galerie d’Art moderne. C’est dans ce palais que se déroule la fameuse scène du bal du film « Le Guépard » de Luchino Visconti (1963), avec Burt Lancaster,... [Lire la suite]
06 octobre 2015

Sicile - Palerme et le Val di Mazara (6/35). La Sicile, une des dernières colonies en Europe ?

Les Espagnols en Sicile - L’expédition des 1 000 – La « libération » de la Sicile et « l’occupation » piémontaise   Derrière ce mouvement populaire des « Vêpres siciliennes » qui pouvait sembler être « de libération », se jouait en réalité une guerre économique et financière féroce entre Florence et Pise ! Les Angevins s’appuyaient sur Florence, laquelle souhaitait développer son aire d’influence dans l’Italie méridionale pour y écouler ses produits, mais aussi pour... [Lire la suite]