07 février 2018

Allemagne en diagonale, de Cologne à Nüremberg (4/24). Le Rhin, un trait d’union ?

 Le voyage d’Allemagne pour les écrivains romantiques français   En France, Rousseau a joué un rôle-clef dans l’apparition d’une nouvelle sensibilité fondée sur les beautés, le pittoresque de la nature et sur l’expression de ses sentiments, qui participera à fonder le romantisme dans notre pays. Mais ce mouvement s’est également nourri de l’apport de Byron et des poètes allemands Goethe (1749 / 1832), Schiller (1759 / 1805), Hölderlin (1770 / 1843) et Heine (1797 / 1856). Heinrich Heine vivra en exil à Paris de 1831 à... [Lire la suite]

05 février 2018

Allemagne en diagonale, de Cologne à Nüremberg (3/24). Drachenfels (Westphalie). Dans les pas de Byron et de Heine.

L’antre du dragon Fafner – Un rocher propre aux émotions romantiques   Le rocher de Drachenfels que couronne un châteauDomine le large et tortueux RhinDont la poitrine se gonfle largementEntre les rives qui portent des vignes.Des coteaux riches d'arbres fleuris,Des champs qui promettent du maïs et du vin,Et des villes éparses les surplombant… »[1]. Drachenfels (le rocher du dragon) est le vestige de la cheminée centrale d’un volcan. Il domine le Rhin de ses 320 mètres. C’est un lieu ancien de promenade : un service... [Lire la suite]
07 septembre 2014

Allemagne Bavière (6/14). Un temple grec symbole du paradis des Germains !

Une incongruité architecturale et symbolique – Mais peut-être pas politique !   A quelques kilomètres au Sud-est de Ratisbonne, sur une colline boisée surplombant une boucle du Danube, est érigé un curieux monument, de 1842, parfaitement incongru dans le paysage : un temple grec ou romain, de style néo-dorique ! Et de belle taille : 74 mètres de long, 35 mètres de large et 20 mètres de haut. Bref, imaginez l’église de la Madeleine (1806 / 1812) transposée sur une colline. C’est Louis Ier de Bavière (1825 /... [Lire la suite]