13 décembre 2015

Autriche - Entre admiration et exaspération (13/14). Des écrivains, honneur de l'Autriche.

Mise en cause du conformisme et de la pensée unique – Un passé qui passe mal   « Donne moi ton manteau, Martin,mais d’abord, descends de ton chevalet laisse là ton épée,donne le moi tout entier »[1]. Avant les « imprécateurs » Peter Handke, Thomas Bernhard et Elfriede Jelinek qui secouèrent vigoureusement la bien-pensance des années d’après-guerre, l’amnésie et le refoulement collectif des responsabilités autrichiennes dans le nazisme, Ilse Aichinger avait rédigé très tôt (1946) un manifeste « Aufruf... [Lire la suite]