27 janvier 2019

Iran - Histoire et architecture (13/19). Les Safavides (1501 / 1732) – La place royale / Ispahan.

Une réalisation unique au monde   Connue sous le nom de Naghsh-e Jahan (« Image du monde »), et auparavant sous le nom de Meidan-e Shah (« place royale »), la place Meidan Emam (« place de l'Imam ») est un espace public immense, 512 mètres de long sur 159 mètres de large, s’étendant sur près de 9 hectares, fermé par une série régulière et continue d’arcades[1]. Cette place a été voulue par le Chah Abbas Ier et réalisée entre 1602 et 1630. Elle était le monument le plus important de la vie... [Lire la suite]

25 janvier 2019

Iran - Histoire et architecture (12/19). Les Safavides (1501 / 1732) – Révolutions urbanistiques (Ispahan).

Développement de l’architecture et de l’urbanisme   La dynastie safavide est la première dynastie iranienne musulmane qui, depuis la conquête arabe de la Perse en 637, réussit à établir un empire entièrement indépendant. Shâh Esmâïl (1487 / 1524), fondateur de la dynastie, proclame le chiisme duodécimal[1] comme religion officielle de l’Iran alors que jusqu’alors le pays avait été dirigé par des musulmans sunnites, Omeyyades, Abbassides, Samanides, Ghaznavides, Seldjoukides ou encore mongoles comme les Ilkhânides et les... [Lire la suite]
17 janvier 2019

Iran - Histoire et architecture (8/19). Les Seldjoukides (1038 / 1194) - La Mosquée du Vendredi (Ispahan).

La structure particulière des mosquées iraniennes   Après avoir atteint son apogée sous Hâroun ar-Rachîd, la puissance politique des Abbassides diminue et ils finissent par n'exercer qu'un rôle purement religieux. A partir du IXe siècle se développent plusieurs royaumes, plus ou moins autonomes, les Tâhirides au Khorāsān (IXe), les Samanides qui développent la langue persane, les Bouyides (Xe) qui créent le premier royaume musulman iranien (sunnite), puis les Seldjoukides, des nomades turcs d’Asie centrale,... [Lire la suite]
21 juillet 2018

Iran - Visiter l'Iran (5/14). L’Iran en déficit hydrique.

Barrages, dérivations et gestion à court terme   La rivière Zâyendeh Rud (« qui donne la vie ») prend sa source dans les monts Zagros[1]. Longue de 270 kilomètres, elle traversait Ispahan avant d’aller se perdre aux frontières du désert. Mais la rivière est désormais totalement sèche à Ispahan, huit mois sur douze, des lâchers d’eau étant encore organisés en mars / avril et septembre / octobre. Cela fait un choc de voir le très large espace nu et poussiéreux du lit de la rivière, la base nautique avec ses pédalos... [Lire la suite]