09 mars 2018

Allemagne en diagonale, de Cologne à Nüremberg (19/24). Bayreuth (Bavière) – Ou, comment ne pas rendre service à Wagner !

Utiliser les évènements contemporains pour faire sensation   Je ne suis pas un groupie de Wagner, pas même un fan, tout juste un modeste amateur d’opéra qui se rend à Bayreuth à chaque fois que l’organisation du festival veut bien lui accorder des places, soit cinq fois en quarante ans de demandes annuelles systématiques. Une fois tous les huit ans en moyenne, c’est un rythme qui me convient bien. Après une mise en scène de Parsifal par Wolfgang Wagner (1998) assez plate qui jouait sur le côté fantastique et le merveilleux de... [Lire la suite]

02 décembre 2013

Allemagne du Sud - Vers Bayreuth (16/16). Liste des articles.

  Les Français au Würtemberg (1/16). L'Allemagne ignorée des Français ? - Remise en cause de notre complexe de supériorité ? De la prospérité d'Ebingen / Albstadt (2/16). Une petite ville du Jura souabe - Une prospérité fondée sur des entreprises moyennes, exportatrices -De l'intérêt des voyages linguistiques Haigerloch, entre baroque et atome ! (3/16). Architecture baroque - Nuit de cristal - Projet "Uranium" dans la cave d'une brasserie ! Stuttgart, château "Solitude" (4/16). Un petit château pour se libérer du... [Lire la suite]
01 décembre 2013

Allemagne du Sud - Vers Bayreuth (13/16). Et en 2010 ? Parsifal ?

Une mise en scène "anti-nazi" à la gloire de la sociale-chrétienne-démocratie allemande - Surchargée d'un fatras de significations freudo-politico-wagnériennes   [1] Ce « Parsifal » a été créé au festival de Bayreuth de 2008 avec Daniel Gatti à l’orchestre, Stefan Herheim pour la mise en scène et des décors de Heike Scheele. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le metteur en scène s’éloigne des indications scéniques wagnériennes : le premier acte se déroule d’abord dans la villa « Wahnfried » de... [Lire la suite]
30 novembre 2013

Allemagne du Sud - Vers Bayreuth (12/16). Quel paysage après la « révolution Boulez Chéreau » ?

Un Ring à la gloire des pizzas, celui de Hall et Solti - Dernier sursaut des "traditionnalistes" ?   [1] Si j’en crois notre participation au festival de Bayreuth en 1983, 88 et 98, la « révolution française » n’a pas pour autant balayé les mises en scènes stylisées et intemporelles, on l’a constaté avec celles des « Maîtres chanteurs » et de « Parsifal » de Wolfgang Wagner. Le Ring de 1983 succédait à celui du Centenaire. Il fut confié à Georg Solti qui choisit Peter Hall pour la mise en... [Lire la suite]
29 novembre 2013

Allemagne du Sud - Vers Bayreuth (10/16). A propos des mises en scène de Wolfgang Wagner.

Les maîtres chanteurs et Parsifal -  Que nous dit la mise en scène ?   A la mort de Wieland, en 1966, son frère cadet, Wolfgang, reprit le flambeau en continuant à utiliser les mêmes recettes de son aîné. Nous avons vu deux mises en scènes de Wolfgang Wagner, en 1998, « Les Maîtres chanteurs » et « Parsifal »[1]. Pour « Les Maîtres chanteurs » les décors étaient stylisés et prenaient généralement en compte les indications scéniques de Richard : une église, une maisonnette, un lilas,... [Lire la suite]
29 novembre 2013

Allemagne du Sud - Vers Bayreuth (9/16). Sur les évolutions de la mise en scène à Bayreuth.

Scandale avec les nouveaux décors de 1934 pour "Parsifal" -  Nouveaux scandales après-guerre avec les productions de Wieland Wagner   Après le décès des héritiers directs de Wagner, sa femme et son fils, le festival passe entre les mains de Winifred Wagner, une « pièce rapportée » d’origine anglaise, et épouse de Siegfried. Les décors de « Parsifal » tombant en lambeaux, il fallu se résoudre à mettre en œuvre une nouvelle production, en 1934, laquelle est confiée à Heinz Tietjen pour la mise en scène... [Lire la suite]