Le Palais Madame – Saint-Louis-des-Français – Les Caravage de Saint-Louis-des-Français – Sant’ Agostino – Sant’Eustachio – La Sapienza - Sant’Ivo alla Sapienza – Sant’Andrea della Valle – L’abbé Luigi – Le Teatro Argentino – San Carlo

 

Rome Sant Eustachio

Le quartier (rione) Sant’Eustachio a une forme curieuse, tout en longueur ; il est pris en sandwich entre ceux de Pigna et de Parione ! Entre le Corso del Rinascimento à l’Ouest et les via Rotonda et del Teatro Argentina, il s’étire sans réelle unité, d’autant qu’au sud il est coupé en deux parties inégales par le Corso Vittorio Emanuele. Ironie de l’urbanisme, c’est finalement la plaie saignante et mussolinienne du large Corso del Rinascimento, tracée en démolissant l'abside et le transept de l‘église San Giacomo degli Spagnoli, du XVIe siècle, et des bâtiments des XVIIe et XVIIIe siècles, qui finit par lui donner un lien du nord au sud !

Au sujet de la création du Corso del Rinascimento (le cours de la Renaissance), Pasquino aurait déclaré : « Se questo è il Corso del Rinascimento, ogni aborto sarebbe un lieto evento ! ». (« S'il s'agit du cours de la Renaissance, tout avortement serait un heureux événement ! »).

Le rione doit son nom à l'église Saint-Eustache qui est située à peu près à son centre géographique. Le logo du quartier, un cerf portant une croix dans sa ramure, rappelle la légende de Saint-Eustache. Placido, un noble patricien, se vit confier par l’empereur Trajan une légion pour combattre en Asie mineure. Au cours d’une partie de chasse, Dieu lui serait apparu sous la forme d'un cerf portant, entre ses bois, un crucifix. Cette vision l'incita à se convertir lui et sa famille au christianisme et il prit alors le nom d’Eustache.

A la fin du Moyen Age, le quartier a été reconstruit avec une forte densité de petites maisons pour un usage privé, habité par des petites gens. En 1303, la première université de Rome a été fondée dans ce quartier où elle est demeurée jusqu'en 1935.

C’est un quartier qui a été relativement peu modifié, si ce n’étaient les grandes trouées du Corso Vittorio Emanuele (1885) et, bien pire encore, de la trouée inutile du Corso del Rinascimento (1936) [1]. C’est un quartier sans réel point structurant, qui est plutôt un lieu de passage, n’ayant pas véritablement de centre. Soit on le longe du Nord au Sud par le Corso del Rinascimento en passant devant le palais Madame, ou par la via Rotonda pour se rendre au Largo Argentina, soit on le traverse par le Corso Vittorio Emanuele, ou une des petites ruelles qui permettent d’aller du Panthéon à la place Navone.

[1] Roma, Archivi e... dintorni. « Il quartiere e Corso del Rinascimento ». Plans, photos et films. 17/09/2012.

Liste des promenades dans Rome et liste des articles sur Sant'Eustachio

Télécharger le document intégral