27 décembre 2013

URSS 1988 (10/28). Une circulation automobile des plus fluides.

Nombreux camions et autocars - Les véhicules personnels restent dans des parkings gardés - Pour les étrangers des routes autorisées   La circulation automobile est nettement fluide, bien que le nombre de camions et de bus soit particulièrement élevé. C’est, bien évidemment, la proportion de voitures particulières qui fait la différence. Si elles ne congestionnent pas les rues et boulevards, elles n’encombrent pas davantage le long des trottoirs du centre ville. Toutefois, en face de notre hôtel est situé un vaste parking... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

26 décembre 2013

URSS 1988 (9/28). Roubles, change, jeans et caviar.

L'inconvertibilité du rouble et les multiples taux de change - Un billet d'une valeur 3 ! - Petit commerce de jeans et de caviar   « Les seuls organismes officiels habilités à faire des opérations de change de devises en roubles sont la Banque d’Etat de l’U.R.S.S. et la Banque pour le Commerce Extérieur de l’U.R.S.S. Il est interdit de vendre des devises étrangères à des particuliers. L’achat de devises étrangères ainsi que toute opération qui lui est liée se font au cours officiel établi par la Banque d’Etat de... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 décembre 2013

URSS 1988 (8/28). La prise du Palais d’Hiver.

La colonne Alexandre - L'assaut du Palais d'Hiver - Mais que devient le romantisme révolutionnaire ?   En face du Palais de l’Ermitage, se déploie la magnifique façade du Quartier Général (1819 / 1821), un vaste demi-cercle, jaune et blanc, ouvert au centre avec une porte triomphale surmontée d’un char tiré par six chevaux. Le centre du demi-cercle est occupé par la colonne Alexandre, érigée en 1834 en l’honneur de la victoire des troupes russes sur l’armée de Napoléon en 1812. Ce serait le plus grand monolithe du monde :... [Lire la suite]
24 décembre 2013

URSS 1988 (7/28). Le musée de L’Ermitage et la Neva.

 Une magnifique collection d'impressionistes et de cubistes - La remise en état après l'hiver   Le Musée de l’Ermitage est situé dans le Palais d’Hiver et, pour une fois, je bénis notre appartenance à un groupe de touristes. Cela nous permet d’éviter de faire une très longue queue pour pénétrer dans le musée. Décidément, la queue constitue ici le système général de régulation des échanges, aussi bien pour les produits alimentaires ou vestimentaires que pour l’accès à la culture. Il faut dire qu’il y a du monde pour... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 décembre 2013

URSS 1988 (6/28). « Perspective Nevski », grands magasins et cabas.

Dimanche Rouge - Les Grands magasins - Le chalandage à la soviétique   La Perspective Nevski est une immense artère de plus de quatre kilomètres de long. Si les immeubles les plus proches la Neva ont été construits au XVIIIe, en s’éloignant du centre, vers la gare de Moscou, il s’agit plutôt d’immeubles de la fin du XIXe et du début du XXe. Ceux-ci, comme dans tous les pays d’Europe, sont d’une architecture lourde et prétentieuse, mariant le tape-à-l’œil néoclassique avec le style local dénommé « boyard » ! Si... [Lire la suite]
22 décembre 2013

URSS 1988 (5/28). Expédition en centre ville, sans guide et sans contrôle !

Quartiers périphériques de Léningrad - Un métro sans contrôleurs ni portillons   « La construction du métro à Leningrad peut également être taxée de merveille. Elle s’est déroulée dans des conditions extrêmement difficiles par suite d’un sous-sol très particulier. Les bâtisseurs ont rencontré des sables mouvants, d’énormes blocs erratiques, des rivières et des lacs souterrains. Les stations de métro de Leningrad sont comme des palais dont l’architecture est variée et riche... »[1]. Arrivés dans l’après-midi et... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 décembre 2013

URSS 1988 (4/28). Premiers contacts.

Au premier abord, rien que de très banal - Différences entre délégations des pays socialistes et capitalistes   A la sortie de l’aéroport de Leningrad-Poulkovo, notre guide nous attend. Déception, si elle est blonde, elle ne s’appelle pas Nathalie[1] ! L’autocar qui nous conduit à l’hôtel présente les mêmes caractéristiques que notre avion : un design un peu rétro et l’utilisation de  matériaux de qualité quelconque. Que voulez-vous ? Tout y passe ! Tout sera observé, disséqué, expérimenté, comparé. Cela fait tant... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 décembre 2013

URSS 1988 (3/28). L'URSS en révolution.

Les Secrétaires généraux se suivent... - Une rénovation approfondie du système - La "Perestroïka"   En mars 1985, une fumée blanche flotte au-dessus du Kremlin. En quelques années,  le sacré collège s’est déjà réuni en conclave trois fois pour élire un nouveau Secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique ! En novembre 82, après le décès de Léonid Brejnev, en février 84 après celui de Youri Andropov, et maintenant, une nouvelle fois, après la disparition de Constantin Tchernenko. Cette fois-ci, les... [Lire la suite]
19 décembre 2013

URSS 1988 (2/28). Du tourisme en URSS.

Une organisation planifiée et centralisée du tourisme    « Le tourisme est considéré en Union Soviétique comme un bon moyen de développer et d’affermir les relations amicales entre les peuples. (...) Les touristes qui visitent l’Union Soviétique ont la possibilité d’être en prise directe avec l’un des plus grands pays du monde, d’en découvrir les villes anciennes mais aussi toutes nouvelles, de voir vivre son peuple. Celui-ci il y a soixante ans encore, labourait la terre à l’araire de bois et était, dans sa grande... [Lire la suite]
Posté par marat alain à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 décembre 2013

URSS 1988 (1/28). Des « russkoffs » à la « patrie du socialisme ».

Des représentations sommaires, lyriques, héroïques ou anticommunistes     « Les Russes. Pour moi, ça n’allait pas plus loin que ‘Michel Strogoff’, dévoré à dix ou onze ans dans une édition brochée, en fascicules, illustrées à foison de vieilles gravures sur bois, très noires, très fuligineuses et très fatiguées, d’un dessin précis et tourmenté, fascinant. (…) Ca n’allait pas plus loin que l’accent rigolo du général Dourakine de la digne comtesse de Ségur, née Rostopchine : ‘ Toi trrès horrible vilain... [Lire la suite]