Grèce Athènes Acropole Propylées 3

Que dire de plus ? Que faire ? Nous avons exhumé les antiquités,
nous avons restauré les ruines, nous nous y sommes abrités.
Les veilles de trépas,
nous avons découvert nos origines. En hommes consciencieux
nous avons mené un bon combat ; nous y avons gagné des lauriers légitimes.
Maintenant,
jour après jour, nuit après nuit, la couleur de la pierre
vire du gris au marron. Et la rouille est à l’œuvre
sur la porte en fer de la citadelle, sur les verrous, sur les paroles
et jusqu’au fond du silence. L’homme qui nous a salués nous était étranger.
Plus tard on alluma les feux. Dans le vieux restaurant de Matoula,
l’odeur de la soupe de poissons a de nouveau célébré cet étroit lieu dallé.

La plus banale histoire éblouissante dans l’éternité de sa répétition. [1]

 

Montpellier / Senlis, février 1997 / octobre 2016.


[1] Yannis Ritsos. « Monemvassia ». 1978.