Caravage baroque et révolutionnaire

 

Caravage La Madone des palefreniers

La période de la production picturale du Caravage est courte, elle est comprise entre 1592 / 1596 (arrivée à Rome) et 1610 (décès). Les grands contemporains du Caravage sont, en peinture, Federico Zuccari (1539 / 1609), Annibal Carrache (1560 / 1609), Cesari dit le Chevalier d’Arpin (1568 / 1640), Pierre Paul Rubens (1577 / 1640) et, en architecture, Giacomo della Porta (1532 / 1602) et Carlo Maderno (1556 / 1629).

« Avant lui c’était Raphaël et Michel-Ange, après lui ce sera Georges de La Tour ou Rembrandt (…). Il est le pivot d’une époque » [1].

Avec le cinquecento finissant, on assiste à la renaissance de la ville. La Rome spirituelle restaure son autorité battue en brèche par la Réforme. Si le concile de Trente  (1545 / 1563) ne sera pas celui de la réconciliation de l’église chrétienne, il sera celui de l’affirmation de la doctrine de l’église catholique romaine : doctrine du péché originel, culte des saints et des reliques, dogme de la transsubstantiation [2], célibat des prêtres… 

La Rome temporelle se relève des ruines laissées par les mercenaires de Charles Quint en 1527. L'or venu des Indes et des Amériques y afflue, des voies nouvelles sont percées (via Pia et Felice), les aqueducs romains restaurés, la ville se couvre de fontaines, de palais (des Sénateurs et des Conservateurs, Quirinal, Chigi, Sapienza), d’églises (Le Gesù, Saint-Louis-des-Français, Sant’Andrea della Valle, Santa Susanna, Santi Domenico et Sisto), de monuments (Scala Santa). Rome est de nouveau dans Rome. L'art sera appelé au service de l'Eglise catholique romaine afin de rendre l’évangile accessible à tous.

« Le saint Concile défend que l’on place dans les églises aucune image qui s’inspire d’un dogme erroné et qui puisse égarer les simples ; il veut qu’on évite toute impureté, qu’on ne donne pas aux images des attraits provocants ».

Quand il arrive à Rome, c'est donc un immense chantier que découvre Caravage avec notamment l’achèvement de la coupole de Saint-Pierre et l’érection de la façade de l’église Santa Susanna, lesquels soulignent l’émergence d’une sensibilité nouvelle en architecture qui accentue les reliefs, joue des contrastes, de la confrontation entre lignes droites et courbes, une architecture qui dynamise et théâtralise les bâtiments. 

En donnant de l’importance aux constructions diagonales, aux contrastes de couleurs chaudes, au mouvement et à un moment dramatique et spectaculaire de l’action, Caravage rompt avec la peinture de son époque, celle des Carrache et du Cavalier d’Arpin, dans laquelle l’artiste cherche plutôt l’équilibre, l’harmonie. En ce sens, Caravage participe à l’émergence de l’art baroque, cet art de l’émotion et du mouvement qui vise à interpeller le spectateur. 

Seuls les « Caravagesques » [3] (Orazzio Gentileschi, Artemisia Gentileschi, Bartolomeo Manfredi, Jose de Ribera, Valentin de Boulogne, Louis Finson…), Diego Vélasquez (1599 / 1660) ou Rembrandt (1606 / 1669) surent, après Caravage, intégrer la réalité, le monde tel qu’il est, dans leurs œuvres. Mais la peinture baroque dériva pour partie, à l’exemple d’un Francisco de Zurbarán (1598 / 1664), vers la recherche de la beauté avec anges, colombes et rayons de lumière divine afin de participer à l’élévation des âmes, ou vers la représentation d’une nature idéalisée avec Nicolas Poussin (1594 / 1665) ou Claude Lorrain (1600 / 1682).

 

Rome, Montpellier, Senlis - Février 2006 / janvier 2019.


[1] Jean de Loisy. France-Culture, « L'art est la matière ». Emission « Caravage, pivot d'une époque ? » du 23/09/2018. Entretiens avec Pierre Curie, conservateur du musée Jacquemart-André, et Isabelle Schmitz, rédactrice en chef adjointe du Figaro Hors Série.

[2] La transsubstantiation est un phénomène surnaturel qui permet la transformation d'une substance en une autre : pour les Catholiques, la conversion du pain et du vin en corps et sang du Christ lors de l'Eucharistie.

[3] « Corps et Ombres : Caravage et le caravagisme européen ». Montpellier. 23 / 06 / 2012 – 14 / 10 / 2012.

Liste des articles sur les tableaux du Caravage à Rome  et  Liste des promenades dans Rome par thèmes 

Télécharger le document intégral